Néanmoins une dernière bande de rêveurs  se retranchaient inoxydablement derrière l’ordre du jour. Il était fatalement de taille : trouver 49 000€…sans passer par la case “Casino”.
Ou répondre à la question
: Comment trouver de l’argent pour essayer d’embaucher ce deuxième salarié qui viendrait épauler Damien ?

Après avoir enterré le “tour de table” au cours du dernier CA, notre projet “montagne sociale” est retravaillé depuis un mois avec le concours du  GIPDSU. Présenté à la mairie et à la Région Aquitaine il a pour but de  trouver les moyens de financer ce poste d’agent de développement.
Ce mois de juin va servir de référence avec le chantier “cabane” au port de Castet. L’inauguration prévue le 12 juin permettra d’exposer au plus grand nombre les valeurs de la MM et les raisons qui nous poussent chaque année à renouveler ce genre de projet. 

Chantier école, chantier éducatif, chantier d’insertion, break salutaire dans un moment difficile ou étincelle régénératrice pour des jeunes adultes  en rupture du monde du travail et exclus d’une réelle vie sociale, telles sont les missions du projet sur lesquelles à l’avenir la MM veut mettre l’accent.
Le futur agent de développement devra  travailler le volet social de la MM dans toutes ses composantes et trouver en Aquitaine, dans le grand ouest de la France et au-delà des Pyrénées (Aragon, Navarre, Guiputzcoa) les partenaires associatifs et institutionnels pour l’y aider.

Reconnue depuis un siècle comme formidable instrument de loisir, la montagne se veut aujourd’hui dans nos projets un outil éducatif, un lieu d’éveil, de partage et de connaissance. Largement inspirée par ce qui se fait avec l’association “En passant par la montagne” à Servoz dans les Alpes, la MM veut se donner les moyens de devenir un lieu de référence équivalent dans les Pyrénées.

Pour reprendre les jolis mots de Luca Ramacciotti, éducateur spécialisé en Corse : “Nous pouvons proposer la montagne comme un endroit différent, nous ne sommes pas obligés de chercher l’exploit. J’accompagne des jeunes visiter des villages désertifiés, voir les champs où poussaient les blés, le four où l’on cuisait le pain. Les jeunes avec lesquels nous travaillons sont déjà assez confrontés à l’échec sans que nous en rajoutions. La promenade peut suffire pour apprivoiser la montagne et se laisser apprivoiser par elle.»

L’été sera beau, sera chaud, sera utopique, sera généreux ou ne sera pas! C’est en tous cas comme ça que l’équipe de la MM s’y prépare.
A bientôt
Pierre

Association “En passant par la montagne”

La montagne comme outil éducatif : Lire ICI