Avec une surface boisée de près de 1,8 million d’hectares (source IFN *) et un taux de boisement de 43 %, l’Aquitaine est incontestablement la première région forestière française. Pour mémoire, la surface boisée de la France est d’environ 15,2 millions d’hectares et occupe 27,7 % du territoire.
La forêt est une vaste mosaïque d’écosystèmes qui comprend de multiples habitats forestiers en liaison directe avec des habitats associés (pelouses, prairies, landes, clairières, éboulis, marais…). Créée en 2005, le guide des milieux forestiers a pour vocation d’aider à la connaissance de cette diversité tout en se situant à un niveau intermédiaire entre les ouvrages généraux de découverte des milieux naturels et les ouvrages spécialisés, souvent réservés à l’usage des professionnels.
Ce document est donc un ouvrage de vulgarisation qui synthétise les données existantes à l’échelle de l’Aquitaine. Comme dans toute synthèse, il est possible que certains détails ne figurent pas et que quelques habitats très rares et méconnus ne soient pas décrits. Dans ce cas, pour obtenir un complément d’information, il est recommandé de se reporter à des ouvrages plus complets dont les références figurent en annexe.

Le CRPF d’Aquitaine (Centre Régional de la propriété forestière), en accord avec la Direction Régionale de l’Environnement et le Conseil Régional, a souhaité contribuer à la clarification de la directive dite “Natura 2000” en rédigeant un guide des milieux forestiers et des principaux “habitats” permettant aux sylviculteurs, mais aussi à un public plus large, d’aborder ce débat en connaissance de cause.
Le travail qu’ils nous présentent est d’abord le fruit d’une réflexion collective appuyée sur un groupe de pilotage composé d’experts reconnus.

L’index “Forêt des Pyrénées” du site est particulièrement riche et parfaitement documenté. Description par étage (montagnard, subalpin jusqu’aux pelouses) hêtraie sapinière sur sols calcaires et acides, forêts montagnardes et subalpines de pin sylvestre et à crochets, sapinière subalpine sur sols acides. Difficile de faire mieux, tout y est avec les milieux associés, les espèces protégées par “Natura 2000” ou la directive “habitats”. Une clef de détermination en annexe, un lexique, une liste des espèces indicatrices permettent de savoir dans quel milieu on évolue.

En complément, et parce que nous comprenons plus facilement que les forêts de la montagne pyrénéenne sont uniques mais que le monde est aussi un “tout” complexe, interdépendant et riche, vous trouverez la campagne 2010 du W.W.F “Protège la forêt”. Cette campagne nous interroge sur notre manière de vivre et de consommer certains bois exotiques avec pour conséquence la disparition de 13 millions d’espèces végétales chaque année au détriment des grands primates de la forêt équatoriale humide (Ourang Outan etc.).

Réagissons vite, très vite, maintenant ! WWF protège la forêt

Pourquoi?

Pétition :