La destruction des dernières portions de rivières sauvages continue

La conservation de ce « capital naturel » est d’autant plus urgente que, malgré les textes et intentions en vigueur (Directive Cadre sur l’Eau de 2000, Loi sur l’Eau et les Milieux Aquatiques de 2006, Grenelle de l’Environnement avec la mise en place de la Trame Verte et Bleue), la destruction des dernières portions de rivières sauvages continue : le chantier en cours du barrage EDF sur le Rizzanese, en Corse, illustre notre incapacité collective à protéger, sauvegarder et valoriser ce patrimoine en eau courante.

Vers la création d’un label « rivières sauvages » ?

Selon Isabelle Autissier, Présidente du WWF France, qui clôturera la journée, « la création du Fonds pour la Conservation des Rivières Sauvages est une avancée importante. Il est indispensable, face aux menaces qui subsistent, de créer un outil nouveau, ouvert à tous, montrant que la conservation de la biodiversité n’est pas un luxe. A terme, le label « rivières sauvages » peut démontrer que la conservation des rivières sauvages est créatrice de valeurs, de richesses pour les territoires ruraux ».

Ce colloque, qui fait suite aux colloques sur la naturalité des forêts organisés par le WWF en 2004 et 2008, sera ouvert par l’ancien ministre de l’environnement de Suisse, Philippe Roch. Avec la présence d’intervenants venus d’horizons très divers (scientifiques représentants des sciences de la terre et des sciences humaines, Ecole Centrale de Paris, collectivités, Onema, MEDDTL, ONG, pêcheurs récréationnels), il se veut un signal supplémentaire pour mobiliser les énergies, comme ont su le faire d’autres pays, autour de la conservation de l’eau qui coule, encore librement, pour notre plus grande joie à tous.

Vous trouverez le programme du colloque ici : http://milieuxaquatiques.com/programme.htm