La charte du parc national comporte également un document graphique, indiquant les différentes zones (zone coeur et aire d’adhésion) et leur vocation. Ces documents sont élaborés à partir d’un inventaire des patrimoines et de données socio-économiques.
Les objectifs, les orientations et les engagements qui figurent dans la charte sont définis de manière partenariale avec les acteurs locaux, qu’ils soient élus, usagers, professionnels ou habitants. La charte a pour objectif de fournir un cadre, une ambition partagée et une cohérence globale aux politiques locales de protection, d’aménagement et de développement durable. Elle oeuvrera au bénéfice des populations locales, des sites naturels à fort intérêt paysager, des activités agricoles, de la diversification touristique, de la gestion de l’habitat… Dans l’aire d’adhésion, les dispositions énoncées par la charte ne sauraient avoir pour conséquence d’entraver ou de limiter la réalisation des activités, installations ou travaux répondant à un impératif de défense nationale.

La charte du Parc national des Pyrénées est le résultat d’un travail de concertation conséquent, avec les acteurs du territoire et les élus. Dès 2009, afin d’initier les travaux de la charte, l’établissement public a rencontré les communautés de communes et les pays afin d’identifier avec eux les thématiques de travail qui pourraient être définies dans le cadre de l’élaboration de la charte. Suivant le même objectif il avait diffusé, dans la « Lettre de la charte » d’avril 2009, un questionnaire à l’attention des habitants du territoire dans lequel ces derniers pouvaient porter une appréciation sur le bilan des actions menées par l’établissement public et sur les perspectives d’avenir (350 questionnaires ont été retournés remplis à l’établissement public). Par ailleurs, pendant les trois années lors desquelles les acteurs du territoire ont travaillé sur la charte, une vingtaine de réunions d’information auprès des conseils municipaux qui le souhaitaient ont été tenues. De même, des référents charte ont été désignés dans les conseils municipaux. Ils ont permis de faire le lien entre les groupes de travail thématiques, les équipes de l’établissement public, la commune et ses administrés.

Une dizaine de rencontres avec les référents ont été organisées aux dates clés de l’élaboration de la charte. Six groupes de travail thématiques ont également été mis en place : valeurs patrimoniales, eau, agriculture et pastoralisme, forêt, écoresponsabilité et cadre de vie, tourisme durable. Une quarantaine de réunions ont été organisées. Trois cents personnes ont fait émerger, de manière concertée, des propositions d’actions pour le territoire. Ces réunions ont permis de partager un diagnostic pour chacune des thématiques, de mutualiser les expériences et les compétences de chacun, d’échanger des idées pour faire émerger une vision partagée et de produire des orientations et des objectifs dans chacune des thématiques pour l’aire d’adhésion aussi bien que pour le coeur du Parc national des Pyrénées. En parallèle de ces groupes de travail, une trentaine de rencontres avecdes partenaires locaux (accompagnateurs en montagne, associations de pêche et de chasse…) et institutionnels (régions, chambres consulaires, DREAL…) ont été organisées. Durant les trois années d’élaboration de la charte du Parc national des Pyrénées, ce sont près de 150 réunions qui ont été tenues avec les acteurs du territoire et les partenaires locaux.

(Source : Parc national des Pyrénées)