Deux frères partent à l’assaut du périlleux Nanga Parbat, haut de 8 125 mètres. Un poignant biopic inspiré des mémoires de l’alpiniste Reinhold Messner.

En 1957, à Villnöss, commune italienne germanophone du Trentin-Haut-Adige, Reinhold et Günther Messner, deux frères, n’ont qu’une idée en tête : escalader tout ce qui se présente. En 1969, les deux complices se joignent à l’expédition de Karl Maria Herrligkoffer et partent au Pakistan, à l’assaut du Nanga Parbat (“montagne nue” en sanscrit). Ses 8 125 mètres d’altitude ont coûté la vie à nombre de téméraires. Il s’agit cette fois de l’aborder par la face sud, le réputé imprenable versant du Rupal. Rivalités Une fois le camp de base installé, la cordée progresse péniblement. Le chef Karl Maria Herrligkoffer, qui a échoué plusieurs fois dans cette ascension, se plaît à attiser les rivalités. Le mauvais temps rend la situation encore plus confuse. Pourtant les deux frères Messner réussiront, seuls, à se hisser jusqu’au sommet. Mais en redescendant sur l’autre versant, un drame se produit…

Le réalisateur Joseph Vilsmaier a tourné sur le site du Nanga Parbat. Son film, qui s’inspire des mémoires de Reinhold Messner, revient sur les accusations qui pesaient sur ce dernier, soupçonné à l’époque d’avoir causé indirectement la mort de son frère. Les ossements de Günther ont été retrouvés en 2005, découverte qui a accrédité la thèse de l’avalanche. (Source ARTE)
VIDÉO :