Tout part de découvertes surprenantes faites par Jean-Pierre Dugène au cours des dernières décennies, à la faveur des innombrables recherches menées par lui dans les montagnes et les estives d’Ossau. Arpenteur infatigable du pays ossalois, il a tout d’abord établi un inventaire très poussé du patrimoine construit par les bergers. Puis il l’a complété par la recherche minutieuse des inscriptions gravées tout au long des siècles par les bergers sur les dalles de pierre de la montagne.

C’est ainsi qu’il a découvert les arenaygues !

Connaissons-nous vraiment toutes les richesses tant naturelles que humaines de nos montagnes ossaloises ?

Venez découvrir l’histoire de la découverte d’extraordinaires « fleurs de pierre » en plein cœur de la haute chaîne primaire, en Ossau.

Didier Peyrusqué, garde moniteur du Parc national dans le secteur Ossau, Jean-Pierre Dugène, Eric Delgado et Dominique Rossier animeront cette soirée par des films et des présentations interactives, permettant aux invités de poser toutes leurs questions. 

Mais qu’est-ce que les Arenaygues ?



Ce sont de curieuses et rares structures circulaires, connues des géologues depuis le XIXe siècle,  observées sur plusieurs continents, en Australie, au Canada, en Irlande … bien souvent sur des affleurements très anciens, de l’ère primaire. Elles sont désignées par le terme de « volcans de sable ». Certaines présentent une disposition rayonnante remarquable, rappelant la forme d’une roue de charrette, mais toutes partagent une même caractéristique singulière :

Une trace circulaire à la surface, de petit diamètre, au centre de la structure, soit en forme de bouton, soit au contraire en forme de cupule en creux. Cette trace se révèle être l’orifice d’une cheminée d’échappement d’eau et de sable, fossilisée.
En effet, on sait maintenant qu’il ne s’agit pas de fossiles biologiques. Ce sont des structures créées lors d’un séisme dans des  sédiments d’origine détritique, déposés en mer peu profonde. Elles ont été enfouies sous d’épaisses couches de sable alternant avec de minces couches d’argile et ainsi « fossilisées ». Elles pourraient avoir été créées par un phénomène semblable à celui qui forme les « volcans de sable » observables de nos jours lors de tremblements de terre importants. Leur formation a été longtemps une énigme, qui n’est pas tout à fait dissipée, encore aujourd’hui !

Jean-Pierre Dugène, et Dominique Rossier chargé de leur identification et de leur étude scientifique, ont donné à ces formes particulières, ancrées dans le Dévonien de l’Ossau, le nom d’Arenaygues  (du latin arena, sable et du béarnais aygue, eau). Elles dateraient de 380 millions d’années !

Les Arenaygues d’Ossau figurent parmi les « volcans de sable » les plus parfaits et les mieux conservés au monde.

Plus d’infos soirée :
Vous pouvez contacter la Maison de la Montagne