Dans le cadre du dossier Les nouvelles dynamiques du tourisme dans le monde, un article scientifique de Philippe Bachimon, professeur à l’université d’Avignon, UMR Espace-Dev ; Philippe Bourdeau, professeur à l’université de Grenoble Joseph Fourier, UMR Pacte ; Jean Corneloup, maître de conférences à l’université de Clermont-Ferrand, UMR Pacte, et Olivier Bessy, professeur à à l’université de Pau : Du tourisme à l’après-tourisme, le tournant d’une station de moyenne montagne : St-Nizier-du-Moucherotte (Isère)

Le village de Saint-Nizier-du-Moucherotte situé à 1100 m d’altitude, en bordure du Plateau du Vercors, à moins de 20 km de Grenoble, présente l’exemple d’une commune qui, d’abord rurale, est devenue un temps touristique avant d’entrer dans le périurbain résidentiel de Grenoble. Comment la bifurcation de la trajectoire du territoire est-elle reconstruite par les habitants ?
avec en compléments :
- Le sommet du Moucherotte, une friche touristique devenue lieu de mémoire
- Démanteler les friches touristiques en montagne : qui ? comment ?

Dans la rubrique Éclairage, un  article de David Teurtrie, docteur en géographie, chercheur au Centre de recherches Europes Eurasie (INALCO), Sotchi 2014, les stratégies territoriales de la puissance russe
À l’issue des Jeux olympiques et paralympiques qui se sont tenus à Sotchi (du 7 au 23 février et du 7 au 16 mars 2014), David Teurtrie se propose de revenir sur la stratégie mise en place par les autorités russes pour gérer une situation géopolitique complexe et instable tout en transformant Sotchi en grand chantier olympique afin de moderniser de manière volontariste la ville et sa région.
L’article est accompagné d’une sélection de ressources classéesen libre accès sur internet. Cette sélection privilégie les approches géographiques et géopolitiques sur Sotchi 2014.


 http://geoconfluences.ens-lyon.fr/a-propos/nos-informations