Plus d’infos

Le projet en cours concerne l’aménagement des pistes de la station du Tourmalet-la Mongie. L’objectif global du projet est de remodeler la montagne pour agrandir la surface skiable (de 220ha à 360ha), pour aplanir la surface afin de pouvoir skier avec très peu de neige. Il est donc question de remblayer les talwegs (talwegs sont des chemins d’eau modelés par l’érosion et occupés par le réseau hydrographique) avec les matériaux enlevés ailleurs.
Le début des travaux est prévu pour juillet 2014.

Sur le plan démocratique. Ce projet a été décidé dans la plus grande discrétion : les conseils municipaux des communes concernées n’ont pas été consultés, le conseil communautaire n’a pas été consulté, le SIVU du Tourmalet (syndicat intercommunal à Vocation unique) a décidé seul.

Sur le plan économique. L’investissement s’élève à 50 millions d’euros sur 7 ans : un emprunt est donc nécessaire. C’est le SIVU, qui s’est engagé à emprunter à hauteur de 20 millions d’euros pour les deux premières tranches de travaux (2014 et 2015), à charge pour la RICT (Régie intercommunale du Tourmalet) de lui reverser les sommes correspondant aux remboursements des emprunts. Tant que tout va bien, pas de problème, mais si la RICT ne peut pas rembourser une annuité pour une raison x ou y, que se passera-t-il ? Ce sera aux communes appartenant au SIVU d’assurer le remboursement par voie de cautionnement.

Sur le bien-fondé de ce projet. Le parti pris par les initiateurs, c’est que pour amener plus de clients sur la Mongie, il faut des pistes plus larges, pour palier au risque climatique et au manque de neige, il faut des pistes plus « plates » pour mieux utiliser la neige dite « de culture », c’est-à-dire la neige artificielle. Nous pensons que si l’on veut travailler sur la valorisation du tourisme de sports d’hiver, la priorité n’est pas la largeur des pistes mais bien la mise en place d’une vraie concertation-réflexion sur l’accueil des touristes, afin que l’ensemble des communes de la vallée puissent en tirer un bénéfice

Nous demandons donc, que l’on prenne le temps de la réflexion et que le SIVU ne nous engage pas tous dans un projet pharaonique ! Nous demandons que soit programmée une vraie analyse des besoins afin de mettre en place un programme concerté pour améliorer la fréquentation de la station certes, mais dans le respect du site, sans impacter gravement les finances des communes, en prenant en compte sérieusement les modifications climatiques annoncées et en ne misant pas tout sur le ski (il y a aussi un tourisme de montagne à valoriser hors saison hivernale).

Source : Front de Gauche Bagnères

Cyberaction contre le projet : http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/millions-euros-projet-grand-tourma-798.html