Les blessures additionnelles semblent être dues à une collision contre un câble électrique. Triste record pour les Pyrénées-Atlantiques : après le gypaète adulte Benigno tué suite à un tir en novembre 2013 au Pays Basque, un gypaète adulte tiré mortellement en Vallée d’Aspe en 2008, il s’agit du troisième cas connu de tir en huit ans dans les Pyrénées-Atlantiques. Triste nouvelle pour les Gypaètes : 40 couples dont 8 seulement dans les Pyrénées- Atlantiques sont dénombrés sur le versant nord des Pyrénées par le réseau « Casseur d’os ». L’oiseau tiré est un adulte reproducteur dont les plaques incubatrices sont visibles. Les jours prochains permettront probablement de vérifier s’il s’agit d’un adulte de l’un des 8 couples du département. Toute perte d’un couple est préjudiciable pour l’espèce et la perte d’un adulte reproducteur est d’autant plus grave que les couples mettent des années à se former et qu’une reproduction réussie n’intervient en moyenne que lorsque ces oiseaux ont atteint l’âge de 11 ou 12 ans : encore faut-il qu’ils arrivent à vivre jusque là ! Devant cet acte illégal, la LPO porte plainte contre X pour atteinte à une espèce protégée par tir en dehors de la période de chasse. Cet acte scandaleux renforce encore la détermination des 70 structures partenaires qui s’investissent chaque jour pour la préservation de cette espèce à travers les Pyrénées via le Plan national d’actions du Ministère de l’écologie dont l’animation a été confiée, pour l’ensemble du massif, à la LPO Pyrénées Vivantes.


Plus d’infos sur www.pourdespyreneesvivantes.fr