Pour la 13e édition du festival, Poésie dans les chais poursuit son parcours «vers» le continent américain.

Le mot du directeur artistique, Didier Bourda:

Chers amis,

Au XVIIe siècle, et durant trois cents ans, les gens comme vous et moi, le peuple, nous partions. Nous étions marins basques, bûcherons béarnais. Des gaves de Pau et d’Oloron descendaient des troncs d’arbres dont à Bayonne on faisait des mâts pour l’Amérique, des bateaux.
On disait Nouvelle-France; on y parlait moitié français, moitié amérindien; parfois on y créait des villes. On allait vers d’autres peaux, s’inventer des créoles et une identité métisse. Aujourd’hui les poètes de La Traversée, Atelier québécois de géopoétique; des Amérindiennes, des Haïtiens,
arrivent en Pays de Béarn, à Pau, à Jurançon, sur la Route des Vins, nous rappeler qu’être français c’est aussi parler au migrant de soi-même.


Et pour découvrir toute la programmation c’est en cliquant sur ce lien: Poesie-chais.pdf.