Aux confins du Pakistan et de la Chine, au fond du massif himalayen du Karakorum, se dresse l’une des plus belles montagnes du globe, la plus haute après l’Everest. Elle culmine à 8 611 mètres d’altitude. La vision de cette pyramide légendaire, avec ses faces de près de 4 000 mètres et ses lignes épurées, est un choc émotionnel autant qu’esthétique pour tous ceux - l’auteur de cet article en témoigne - qui l’ont approchée. Splendeur. Démesure. Surpuissance. Son nom : le K2. Son surnom : la montagne sauvage. Seuls 378 himalayistes ont réussi à atteindre son sommet depuis la première ascension par les Italiens Achille Compagnoni et Lino Lacedelli en juillet 1954.
LIRE LA SUITE