Pendant les trois prochaines semaines, trois jeunes et leur éducateur technique vont travailler et vivre en bivouac à 1600m d’altitude. Leur mission: reconstruire la toue de Cétira, exemple remarquable d’un ancien abri sous roche et témoignage des premières pratiques pastorales dans les Pyrénées.

C’est une véritable expédition qui a été réalisée avec l’Elevage du Gaoüt pour apporter outillage, matériaux, équipements et nourriture à la cabane de Plaa de Prat où l’équipe installera son campement pendant trois jours chaque semaine.



















Les 3 jeunes, âgés d’une vingtaine d’année, proviennent des quartiers d’Ousse des Bois, de Saragosse et de la communauté des gens du voyage, ils ont été mobilisés via les structures socioéducatives de l’agglomération paloise. Grâce au suivi éducatif, leur participation à ce chantier s’intègre dans leur parcours d’insertion socioprofessionnelle en leur offrant à la fois une expérience de formation et de travail mais également une aventure humaine très riche.



Après cette première phase sur la toue de Cétira, une nouvelle équipe reviendra l’été prochain pour un deuxième chantier sur les ruines du village d’estive du Liantran, à 1800m. Le potentiel archéologique du site ayant été confirmé par le Service Régional d’Archéologie d’Occitanie, des études et fouilles seront réalisées. Des archéologues viendront dès le dégel du printemps pour identifier et préserver au mieux ce patrimoine exceptionnel par son ancienneté et sa taille.


Vous pourrez bientôt devenir mécènes du projet grâce à un financement participatif de la Fondation du Patrimoine, plus d’infos à suivre très vite!