Après une première mise en garde il y a 7 ans, la Cour des comptes s’alarme de la “vulnérabilité croissante” des stations de ski des Alpes du nord face au réchauffement climatique, en dénonçant les réponses inadaptées de leurs gestionnaires.
Dans son rapport annuel publié mercredi, la juridiction déplore qu’”à l’évidence”, ses recommandations de 2011 aient été “peu entendues, notamment celles invitant à privilégier les voies d’un développement durable”.

Entre 2015 et 2017, elle a contrôlé la gestion des 17 domaines skiables examinés dans sa première enquête, dont le chiffre d’affaires de 568,3 millions d’euros pèse 53% du total des remontées mécaniques des Alpes du nord. L’échantillon inclut notamment les domaines de Chamonix et Megève en Haute-Savoie, de grandes stations savoyardes comme Courchevel ou Tignes, et des beaucoup plus petites situées dans le Vercors ou le Jura.

La suite : ICI