J’suis qu’un grain de poussière, un grain de poussière
Qui colle à tes bottines, qui bloque la machine,
Qui fait d’une ville un désert,
Un grain de poussière, un fils de la terre et du vent.
J’suis qu’un grain de poussière, un grain de poussière
Perdu comme un enfant dans l’œil du firmament,
Prisonnier d’un courant d’air,
Un grain de poussière, un fils du soleil et du vent.

J’suis qu’un grain de poussière, un grain de poussière
Qui erre à la lisière de l’enfer et du ciel,
Un ange gardien du Néant.
J’suis qu’un grain de poussière, infiniment petit ou grand.
J’suis qu’un grain de poussière, un grain de poussière
Perdu comme un enfant dans l’œil du firmament,
Prisonnier d’un courant d’air,
Un grain de poussière, un fils de la terre et du vent.