Avant les actuelles Top 25 de l’IGN , les plus anciens d’entre nous ont connu les cartes Boisson, Ledormeur ou même les cartes d’Etat Major au 80 000e pour se balader en montagne. Pas de courbes de niveaux mais des hachures représentaient le relief, des traits bleus pour décrire les rivières, pas d’ombrée, les grandes lignes de crêtes signalaient les vallées et les itinéraires figuraient en rouge pour les Ledormeur ou les Boisson. Pour se repérer sur le terrain, un sacré sens de la géographie était recommandé.
Pour qui ne les a jamais possédées et ne les posséderont sans doute jamais, certaines de ces cartes fabuleuses sont numérisées par les archives nationales ou départementales et accessibles en 3 clics. Une petite visite sur le Net s’impose pour approfondir le sujet… et pour les curieux, se révèle alors un véritable trésor d’archives cartographiques ! Cet incroyable voyage dans le temps permet d’apprécier le travail des géographes et de découvrir comment ils représentaient nos régions pyrénéennes. En quelques recherches,  de la très, très ancienne mappemonde d’Ebstorf (1230) et jusqu’aux cartes de Meillon, Schrader et Packe  pour les plus récentes, ce sont 800 ans d’archives géographiques et de découvertes cartographiques qui sont à votre disposition sur la toile. Pour le plaisir des yeux ! Voici ce que nous propose les sites de la BNF (Gallica) et de l’Adren…