Brèves de Montagne

Contact

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - environnement

Fil des billets

mardi 1 mars 2011

L'ours brun dans les Pyrénées : repères et informations

Dossier de Presse Cap Ours du 4 février 2011

La situation actuelle
Trois noyaux de population
En 2010, la population d’ours brun dans les Pyrénées n’est toujours pas viable. Deux des trois noyaux de présence ne comprennent que des mâles et n’ont donc aucune chance de se maintenir. Sans renforcement rapide, l’ours disparaîtra à court terme des Pyrénées Occidentales, zone de présence  historique de l’espèce.

Lire la suite...

jeudi 24 février 2011

Sauvons la Gela ! Appel à rassemblement le 26 février 2011

L’Association pour la défense et la protection des vallées pyrénéennes de Saux et de la Gela appelle à rassemblement le samedi 26 février 2011 pour protester contre le projet d’extension de la station de ski de Piau-Engaly (Hautes-Pyrénées), sur un site basé en frontière du Parc National des Pyrénées, d’une aire Patrimoine Mondial de l’Unesco (Monte Perdido), de zones Natura 2000 et de ZNIEFF (zones Naturelles d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique).

Rejoignez les habitants de la vallée à Bourisp le 26/2.

Sauvons la Géla(plus d’infos)

lundi 3 janvier 2011

Consultation pour l'introduction d'un ours dans les Pyrénées

La consultation publique préalable à l’introduction d’une ourse au printemps 2011 dans les Pyrénées-Atlantiques se termine le 4 février 2011.

Un fichier pdf élaboré par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) est mis à la disposition du public et des collectivités territoriales dans les mairies des communes concernées par le lâcher de l’ourse et, pour tous, sur le site internet de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.
La préfecture des Pyrénées-atlantiques a également publié un communiqué de presse.

Madame Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat chargée de l’écologie, auprès du ministre d’Etat, ministre de l’écologie, a annoncé le 26 juillet 2010 son souhait de réintroduire, au printemps 2011, une ourse dans le département des Pyrénées-Atlantiques.

Cette réintroduction est fondée sur le principe du remplacement des ours tués du fait de l’homme ; elle vise à parvenir, à long terme, essentiellement par sa croissance interne, à un état viable de la population ursine pyrénéenne et à une conciliation de la présence de l’ours et le développement des activités humaines. Elle paraît d’autant plus indispensable pour la survie de l’ours dans les Pyrénées-Atlantiques que la population y est, à l’heure actuelle, exclusivement composée de mâles.

Lire la suite...

mercredi 22 décembre 2010

Le Botryche simple : une plante hors du temps !.. et des nouvelles des Réserves Naturelles Catalanes.

L’été est souvent propice aux rencontres et aux découvertes, et nous savons que les inventaires des espèces dans les réserves naturelles ne sont pas exhaustifs, qu’ils s’enrichissent année après année, au gré des prospections,
des suivis et des études qui y sont menés, mais l’année 2010 aura été particulièrement faste. Avec une découverte majeure, même s’il s’agit d’une petite fougère : un simple botryche, le Botrychium simplex. Le Botryche simple : une plante hors du temps !

Lire la suite...

vendredi 17 décembre 2010

Une ourse va être réintroduite en Béarn

Une ourse va être réintroduite dans le département des Pyrénées-Atlantiques. Cette réintroduction était attendue en remplacement de l’animal disparu. Les articles R 411-31 et suivants du code de l’environnement prescrivent la mise à disposition des collectivités territoriales qui pourraient être concernées et par leur intermédiaire, des publics intéressés, du dossier de présentation du projet d’introduction de l’ours, y compris pour les départements autres que celui où s’effectue la réintroduction. C’est pourquoi un périmètre de consultation couvrant l’ensemble de la chaîne des Pyrénées a été retenu.

Lire la suite...

lundi 1 novembre 2010

Lettre à Camille

“Il n’est pas douteux que votre disparition signifiera le commencement d’un monde entièrement fait pour l’homme. Mais laissez-moi vous dire ceci, mon vieil ami, dans un monde entièrement fait pour l’homme, il se pourrait qu’il n’y ait plus de place pour l’homme. » Romain Gary.

Le dernier ours pyrénéen vient de casser sa pipe. Plus de trace de Camille (encore appelé Aspe-ouest). 6 ans jour pour jour après la battue qui fut fatale à l’ours Cannelle (voir le texte énervé de Gérard Caussimont Sud-ouest du 31 octobre 2010), il ne reste plus que deux ours en Aspe et en Ossau (Neré et Cannelito fils de Cannelle).

Depuis la mort de la femelle Claude, Camille vagabondait vers Anso et Roncal dans la hêtraie-sapinière des confins d’Anielarra. Âgé de 25 à 30 ans, mal en point depuis un certain temps, le vieux Camille s’est éteint sans doute dans un sous-bois profond loin de la méchanceté des hommes. Les assos espagnoles sont amères et constatent que ” la France et l’Espagne sont parvenues à ce que disparaisse totalement la population d’ours autochtones des Pyrénées ». Gérard Caussimont rajoute qu’il est temps de « sortir d’une spirale et d’une logique de mort ». Des milliers d’euros dépensés, des commissions, des spécialistes, des débats interminables pour  aboutir à ce lamentable échec : la disparition totale de la souche pyrénéenne de l’ours brun ! Après la battue de la honte et le tir instinctif sur Cannelle un lointain 1er novembre 2004, la mort de Camille signale notre culpabilité collective face à cette exception magnifique que représentait l’ours des Pyrénées.

Lire la suite...

mardi 12 octobre 2010

Plus de nouvelle de l'ours Camille...

Dans un communiqué, les associations “Ecologistas en Acción” et “FIEP Groupe-Ours Pyrénées” s’inquiètent de la disparition de l’ours Aspe-Ouest (appelé aussi Camille du côté espagnol) dont on est sans nouvelle depuis le 5 févier dernier. Depuis cette date, à laquelle quelques photos avait été prises (Los Valles de la Jacetania Occidental), aucun indice n’a été trouvé. Sa mort reviendrait à la disparition de la présence permanente de l’espèce en Aragon et en Navarre.
Pour rappel, l’ours Aspe-Ouest est le dernier ours 100 % pyrénéen.

Lire la suite...

vendredi 24 septembre 2010

L'Ultra-sieste vous connaissez ?...

L’Ultra Sieste du Mont-Blanc” s’est déroulée fin août dans la Vallée de Chamonix. Un copain nous a ramené le projet et le cahier des charges est, pour une fois réjouissant. En représailles au “tout” compétition qui sévit depuis quelques temps en montagne (Voir l’Ultra Trail), dans les loisirs et en escalade, l’Ultra sieste propose un break philosophique dans notre merveilleuse société de loisir  hédoniste et farouchement individualiste. On arrête tout et on recommence (Gébé l’An 01) …

L’Ultra-Sieste est d’abord une action symbolique non-violente pour dénoncer les dérives qui prévalent de plus en plus dans notre société et qui s’expriment notamment dans l’Ultra-Trail. C’est aussi un instrument de proposition pour mettre en œuvre concrètement des solutions locales pour aller à l’encontre d’une catastrophe environnementale et sociale globale.

 L’Ultra-Sieste propose une réflexion sur notre vision et notre appréhension du monde pour pouvoir engager des changements dans nos comportements et nos pratiques qui puissent réellement orienter l’humanité vers une société juste sur une Planète accueillante pour tous.


Lire la suite...

dimanche 12 septembre 2010

La Lettre des Réserves Naturelles Catalanes N° 7

Edito de Joseph Travé membre du Comité National de la Protection de la Nature, Gestionnaire de la Réserve Naturelle Nationale de la forêt de la Massane.

Dans nos RNN catalanes, nous sommes convaincus depuis longtemps de l’intérêt des inventaires floristiques et faunistiques et nos données disponibles sont considérables. Pendant longtemps cela n’a pas été une priorité pour les ministères de l’environnement successifs mais cela vient de changer. Le 05/05/10, la secrétaire d’état à l’écologie a lancé les atlas de la biodiversité dans les communes (ABC) dans le cadre de l’année internationale de la biodiversité : «leur objectif est de réaliser des inventaires complets et d’identifier les zones à enjeux dans chaque commune». L’intention est louable, même si je sais par expérience qu’un inventaire n’est jamais complet ni définitif.

Lire la suite...

mercredi 1 septembre 2010

Gérard Bozzolo : Un enterrement de première classe pour la cause de l'Ours

Tant que les espèces menacées d’extinction ne seront pas comme la cathédrale d’Albi, le Cirque de Gavarnie ou le canal du midi classées comme bien Unique appartenant au patrimoine de l’Humanité, donc à tout le monde, la cause de l’ours brun, du loup, des éléphants, des baleines bleues, des ours blancs sera parfaitement inaudible. Pour poursuivre la réflexion  sur la non-décision de Madame Jouanno l’autre jour à Toulouse (26 juillet 2010), la M.M se permet (avec son autorisation) de reprendre un texte de Gérard Bozzolo, Ingénieur Agronome, Maître de conférences à l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse paru dans le Blog de la Buvette des Alpages. Pertinent, extrêmement précis et abordé sur un angle inédit, il revient sur l’historique de la dérive d’un pastoralisme qui n’en a plus que le nom …

De l’écobuage dans l’espace “pacifié” de la problématique ours après l’intervention phare de Madame la secrétaire d’État à l’Écologie
A l’occasion de cet entretien, plusieurs personnes se sont exprimées sur les ondes, notamment madame Madé MAYLIN. J’ai écouté ses propos sur l’histoire de l’Ours dans les Pyrénées et son rapport avec la population locale. Sa parole était agile mais son discours était-il fondé ?J’en ai retenu que madame MAYLIN retricotait l’Histoire à sa convenance et présentait une vision plutôt originale de la disparition des ours sous la traque des promoteurs-développeurs  de barrages consacrés à l’énergie électrique. Un remake de Buffalo Bill et des constructeurs de chemin de fer durant la conquête de l’Ouest ?

Lire la suite...

- page 2 de 7 -