Brèves de Montagne

Contact

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - escalade

Fil des billets

mardi 8 mai 2012

Roques, Parets i Agulles de l'Alt Urgell, nouveau topo d'escalade de Miquel Blanco

“ROQUES, PARETS I AGULLES DE L ALT URGELL : GUIA D ESCALADES”, ce nouveau guide vient remplacer le vieux topo (1996) de Joan Gracia Coca et d’Albert Olmeda aux éditions Desnivel.
ISBN: 978-84-615-7232-8

dimanche 29 avril 2012

Grimpe dans le 65, du rififi dans les conventions

La dénonciation des conventions liant la FFME et les communes sur les 12 sites d’escalade naturels des Hautes Pyrénées pose le problème des moyens humains et financiers pour la gestion de l’entretien et de l’équipement des falaises écoles.
Un article dans la Dépêche suivi d’un entretien sur Kairn de Frédéric Nardin
président du CD 65 rappelle quelques fondamentaux et en oublie d’autres… On y dit que l’entretien des sites d’escalade appelle à construire une réflexion collective et à conduire une politique publique à mener en coordination avec les services de l’état…
Sur fond de guéguerre CAF-FFME, dans ces articles on parle d’usagers, de sites d’escalade comme autant de stades ou de jardins publics. N’oublie-t-on pas de parler des grimpeurs, d’équipeurs, de passion et de ce qui fait l’essence de l’escalade, la découverte et l’aventure ?

Lire la suite...

mercredi 6 juillet 2011

Vallée d'Ossau, topo de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

JJ’ai toujours pensé que pour les grimpeurs le topo d’escalade était d’un intérêt supérieur au roman car dès sa prise en main, le film plastique arraché, le chef de gare pouvait siffler le départ et le voyage commencer…Et quel voyage !
Souvent il s’emballe et peut conduire loin, au-delà du réel, là où seule la poésie de l’action guide l’imagination.

Un grimpeur est le seul lecteur qui peut s’énerver face à un tracé inexact, pour un nom de voie mal orthographié, une date imprécise.
Il est le seul qui d’un coup d’œil exercé fouille dans le labyrinthe des mots et des photos pour trouver un chapitre qui n’intéresse que lui et reste obscur pour le commun des mortels : le matos à emporter !
Le topo est déjà le début de l’aventure. L’été qui s’annonce. Tout n’y est pas dit, pourtant, pour qui laisse son esprit agir à partir de quelques infos, un topo c’est déjà de l’escalade. On a mal au pied. On y est. Enfin on y sera bientôt ! Grimper induit le risque, le stress, l’adrénaline mais aussi la joie, le bonheur de l’ascension, les petites nuits, les bivouacs humides, les marches dans les pierriers interminables, les nœuds dans la corde, la soif., les rappels, la descente, le couloir bouché par la neige. Alors l’acte de grimper commence souvent dans la longue lecture d’un topo.

Lire la suite...

jeudi 28 avril 2011

L’Alpinisme, un prétexte au voyage…un fil conducteur. Portrait de Rémi Thivel par Mapie Courtois, Alpirando 1999

(Par Mapie Courtois, La montagne à l’état sauvage, Alpirando, HS n° 15, l’Année Montagne 1999,  p. 56)
1999, Arnaud Guillaume et Rémi Thivel ouvrent une voie sur le pilier sud du Bhagirathi III (6454m, Inde). Ils voulaient faire le pilier des Catalans mais le mauvais temps les repousse. Il se remet à faire beau, mais le temps manque. Alors, ils ouvrent “Les Temps sauvages” en quatre jours. Cette voie sauvage et belle de 750 m est parcourue en style léger et en technique alpine. Cette ouverture leur vaut le “Cristal Expédition”. De cette récompense Rémi dira : ” il faut bien reconnaitre que ça m ‘a fait plaisir quand Arnaud m’a annoncé la nouvelle au téléphone, mais ce type de reconnaissance me parait très artificiel. Je n’approuve pas cette idée élitiste d’accorder officiellement plus de valeur à une réalisation qu’à une autre : tout le monde fait de belles choses en montagne et pas mal n’en parlent jamais…”
Après Christian l’autre jour, voilà l’interview de Rémi réalisée par Mapie en 1999. Pour la sortie du topo d’Ordesa et la petite fête que la MM organise, on peut relire ces phrases pour s’imprégner un peu de la philosophie dans laquelle Christian et Rémi pratiquent l’alpinisme. Le pyrénéisme bouge, évolue, change et traverse le temps.Tant mieux. La passion elle demeure, fraiche et éclatante, douze ans après.

Lire la suite...

Les plaisirs de la pierre et du vide...Interview de Christian Ravier par Mapie Courtois en 2001

Avec Rémi Thivel et Martin Elias, Christian signe un livre sur Ordesa. Il est sorti en librairie, il y a quelques jours. Ce topo est un beau livre. Plus qu’un topo qui invite à grimper, il témoigne d’une passion pour les montagnes espagnoles. Lumière dorée, pins à crochets, fajas de las flores, Mondrarruego, Salarous, Cotatuero, Fraucata, c’est avant tout un livre de copains, une histoire de cordée, humaine et poétique. En guise de portrait, la belle interview de Mapie sur Christian parue dans Alpirando en 2001…Les paroles s’envolent mais les écrits restent. C’est bien, ils tiennent encore les prises…Bon voyage !

Les plaisirs de la pierre et du vide * (Alpirando, N°232, p 20, portrait de Christian Ravier par Mapie Courtois) ; II signe des lignes de toute pureté dans les Pyrénées et à la verticale du soleil d’Espagne ; depuis l’enfance, Christian Ravier connaît la montagne, et chaque voie renouvelle son bonheur de grimper. Aux mythes, il préfère la cordée, et aux spits… la liberté.

Lire la suite...

dimanche 24 avril 2011

D'Aristote à Einstein : une histoire de la Gravité

Parce que l’espace-temps dans lequel nous vivons est façonné par la proximité de la Terre et qu’un corps en chute libre adopte une trajectoire aussi « droite » que possible dans un espace-temps courbe.”
Le point s’éloigne. Il brille  loin en-dessous. Et le suivant brille par son absence ou son éloignement. Parabolt inox, spit de huit, même un buril rouillé et fendu serait le bienvenu. Une cordelette qui se balance mollement dans le vide ou un camalot numéro 4 qui tend à écarter une fissure de gneiss de 3 milliards d’années bornent la géographie commune des ascensions. Ce qui  relie les aventures grimpantes entre elles s’appelle, la Gravité. Tous les grimpeurs ont connu ce moment où, quand le point s’éloigne, le point s’éloigne… et l’angoisse monte. Les doigts cherchent. La main prolonge le regard, tente d’inventer le bac, la poignée, le repos. Les dégaines commencent à cliqueter et le mollet gonfle comme un ballon de foot.

Lire la suite...

jeudi 15 juillet 2010

Rocher école d'Esquit

On doit toujours se réjouir quand une nouveau Rocher école voit le jour!!!

Une nouvelle falaise vient d’être ouverte en vallée d’Aspe sous l’impulsion et le financement de la communauté des communes de la vallée.
Le rocher école propose une cinquantaine de longueurs sur 3 secteurs ( du 3 au 7c ).
Un secteur ( tichodrome - 15 voies ) est particulièrement adapté à l’initiation de l’escalade en tête pour les enfants.
La falaise est orientée nord ce qui permet une escalade agréable en été et l’accès est facile et rapide.
Le nettoyage et l’équipement ont été réalisés par Xavier Garcia et François Clerc.

Lire la suite...

mardi 1 juin 2010

Les journées portes ouvertes régionales de la Montagne et de l'Escalade le 5 et 6 juin

Vous avez envie de découvrir des activités telles que l’escalade, le canyonisme, la randonnée … mais vous n’avez jamais osé vous lancer ? Les Portes Ouvertes Régionales de la Montagne et de l’Escalade sont faites pour vous !
Venez découvrir gratuitement des activités encadrées en toute sécurité par une centaine de bénévoles, diplômés fédéraux et professionnels dans toute la région !

Lire la suite...

samedi 29 mai 2010

Commission Edition - La Vallée d'Aspe c'est où au fait?

A peine remis des émotions du travail exceptionnel sur le site d’Arudy, la commission « Édition » de la Maison de la montagne s’attèle à un autre chantier pharaonique qui est l’édition du topo de La Mâture.
Nous avons tous en mémoire le précédent ouvrage rédigé par Pierre Puiseux et Christian Ravier. Gavé de perles, de contrepèteries et d’humour noir, les travailleurs de l’ombre de 2010, Sylvain, Raymond, René retrouveront-ils la veine décapante de la première version ?
En annexe le CR de la réunion…

dimanche 16 mai 2010

Le nouveau topo d'Arudy en librairie dès le 2 juin...ça se fête !

3 ans ont été nécessaires pour compiler les données, travailler les  tracés, faire les photos, baptiser et rebaptiser les voies, se mettre d’accord, dessiner les croquis, peindre les aquarelles, mettre en page, corriger et recorriger…et enfin parvenir à ce joyau que chacun pourra se mettre entre les doigts pour la modique somme de 15 € 90, soit presque un an d’adhésion à la MM, qui je le rappelle est de 16 €…
Une fois l’objet épluché, lu et relu, critiqué, admiré, il trouvera sa vraie vocation : celle de vous envoyer GRIMPER à Arudy, puisque c’est l’intitulé de ce topo guide, l’utilité, sa véritable destination. Il ne sert qu’à ça et c’est déjà pas si mal.

Lire la suite...

- page 1 de 4